CAMINO MOZARABE 3
marche Août-Octobre 2020, entre Cordoba
(Cordoue) et Mérida

Mozarabe 1 : Almeria-Granada - cliquer
Mozarabe 2 : Granada-Cordoba - cliquer

        - Mozarabe 3 : Cordoba-Mérida -
Mozarabe 4 : Merida-Grimaldo - cliquer

Mozarabe 5 : Grimaldo-Salamanca - cliquer
Le site est par ici
 Site de Nicolas de Rauglaudre   

Si les images sont longues à venir, soyez patients :
il y en a pour 53 Mo environ

sinon, vous pouvez les retrouver sur https://photos.nicolasderauglaudre.net
et des vidéos sur https://www.nicolasderauglaudre.net/videos/ 

Carte
                  Andalousie



Camino mozarabe 31 - Jeudi 27 et Vendredi 28 Août 2020

🇪🇸 Départ Mozarabe de LYON vers CORDOUE
🚍 Blablabus jusqu'à Saint-Exupéry.
J'attends tranquillement l'ouverture d'Iberia. Je dois ajouter 45€ pour le bagage : mais c'est une bonne idée jusqu'à Séville. Je mange un morceau : pas très bon !
🛫 Avion Lyon-Madrid : un "Bombardier", pas trop gros. Pas beaucoup de monde. Me voici seul près de la fenêtre.
✈️ Avion Madrid-Sevilla : secoués comme des pruniers ! Turbulences. 40° à Séville ! Bus.
Je réussis à attraper le 1er train pour Cordoue. Waouh ! Une sorte de TGV. Arrivée à Cordoue vers 19h.
À 19h30, me voilà à l'hôtel Alcazar, chez Fernando, comme l'an passé. Chambre sympa. Je pars en ville pour manger un bocadillo dans le quartier juif. Je découvre des petites rues piétonnes sympas derrière l'hôtel.
Fernando ne sert plus de repas -en raison du Covid-.
Tout le monde porte un masque à Cordoue.

CORDOUE (CORDOBA) une nouvelle fois ! Quelle belle ville !

🇪🇸 Mozarabe 3.01 : journée cool à Cordoba
- Me sens bien. Desayuno dans un café. Fernando ne le fait plus. Je vais dans un bar. Matinée de repos. J'écoute Alicia de Larrocha jouer le 2ème Concerto de Rachmaninov sur YouTube.
➡️ Balade en ville dans les petites rues et autour de la Mezquita. Arrêt magnifique petit restaurant caché derrière un magasin. Suis seul ! Œufs ratatouille et tinto de verano.
Fernando me fait payer le plein tarif et non le tarif pèlerin. Ça se comprend, en raison du Covid.
➡️ Soirée : vais manger un bon repas au restaurant "Manuela" : tapas et dessert. Rentre tard.




Toujours la magnifique Mezquita


 Le Pont Romain



 

 Averroès, magnifique philosophe et théologien musulman

L'Alcazar





Camino mozarabe 32 : Cordoba - Cerro de Muriano. (Samedi 29 Août 2020)

🇪🇸 Mozarabe 3.02
Départ vers 7h30. Les rues de Cordoue sont vides.
Je fais un crochet vers la Place de la Corredera. Magnifique, mais vide elle aussi.


Le Camino longe la vieille ville, puis traverse les quartiers modernes.
Un peregrino, Carlo, vient bavarder avec moi.
- Je ne trouve pas de café ouvert en ville.

➡️ À la sortie de la ville, je m'étale suite à une grosse glissade. Le bras est douloureux. Il s'agit d'être prudent. Les sandales Keen Newport sont confortables, mais pas si sûres.
- Passage sous une voie ferrée et la carretera. Le chemin grimpe à travers des prairies sèches. Il y a de jolies vues sur Cordoue, mais pas convaincantes.


La carretera Cordoue-Badajoz est bruyante.


➡️  Traversée du bourg Dos Fuentes : il n'y a pas grand monde, toujours le masque !
➡️ Puis le sentier grimpe dans la montagne par une jolie route goudronnée où il n'y a pas de voiture. Je fais un crochet vers l'ermitage Virgen de Linares. Fermé. Il est 10h.

➡️  Puis c'est un long et très joli chemin dans la montagne, parfois un peu escarpé. Le Soleil 🌄 commence à taper, mais je supporte bien.
- Nouvelle pause vers midi. Je me sens super bien.


➡️ Approche de Cerro Muriano : le sentier monte près d'une ancienne voie de chemin de fer. Puis s'ensuivent des passages un peu plus compliqués : je dois mettre les mains.



- Je traverse la carretera et m'arrête près d'un arbre où il y a une photo de la Madone .




➡️  Derniers kilomètres très beaux avant l'arrivée sur Cerro Muriano. Je tourne en rond à la recherche de l'hôtel X ! Pas la bonne adresse. En fait, c'est la Casa d'El brigadier. Arrivée vers 15h.
J'ai marché plus de 20 km avec les détours.

 ▶️ Super accueil de Juan José. Il me propose une belle petite chambre avec baignoire.
Il m'offre un grand verre de tinto de verano.
- Sieste, douche, etc. Je ne vais pas l'écrire tous les jours ! Quelques courses.
➡️ Super repas le soir, après 21h. Salade, viande et frites, belle sauce, dessert.

Juan José m'explique le chemin pour les prochains jours.



Camino mozarabe 33 : Cerro de Muriano - Villaharta. (Dimanche 30 Août 2020)

🇪🇸 Mozarabe 3.03
Lever 6h et départ 6h45. Il fait nuit.
Marche le long de la carretera. Personne ! Puis, c'est le long d'un camp militaire.


➡️ Arrivée rapide à Estacion. Le chemin est tout droit, le long de la route. Souvent sur bitume (ancienne route), ou sur chemin de terre facile.
Je croise beaucoup de vélos 🚴 et j'entends beaucoup de 🏍️ motos.
- Pause tranquille. Pas de souci de moignon.
Arrivée à El Vacar plus vite que prévu. Vers 10h30. Pot dans un café : cafe con leche y tapa.
➡️ Repars vers 11h30. Je suis en forme. Il reste 10 km.
Je marche tout le temps, sans m'arrêter... Le chemin grimpe sur une ancienne route goudronnée. Les paysages deviennent plus beaux.



Puis c'est une descente difficile sur un chemin caillouteux et glissant.

- On passe sous la carretera. Puis je m'arrête près d'une fontaine.


➡️ Derniers kilomètres avant Villaharta.
Une voiture s'arrête et me propose de monter pour les 2 derniers km (Patricia y José).


- Vais chez Amparo Serralbo, rue Manuel de Falla, qui tient une jolie maison d'hôtes.
Accueil sympa. Bière et salade. Elle parle en espagnol : j'essaie de comprendre.

- Sieste et soirée avec Amparo. On mange, on boit du vin, on discute. Soirée chaleureuse.
Un premier ange du Camino de cette année !
Elle me montre une vidéo d'un marcheur qui a refait plusieurs caminos pendant le confinement.
Je me couche vers 22h30.




Camino mozarabe 34 : Villaharta-dehors, près d'une fontaine (Lundi 31 Août 2020)

🇪🇸 Mozarabe 3-04
20 km aujourd'hui entre Villaharta et une fontaine.
- Petit déjeuner avec Amparo. On discute encore. Elle me parle de son métier. Et un dernier adieu...
Et départ vers 9h30.
- Courses dans une tienda. Le camino monte par la carretera bitumée. Jolies vues sur Villaharta.


➡️ Puis le chemin part au milieu des herbes, avant de rejoindre un sentier de terre.

- Près d'une ferme, je perds les balises et fais un grand détour de 1 ou 2 kilomètres(suis aidé par le logiciel Osmand). Descente dans un arroyo sec, et remontée délicate. Il fait très chaud 🌞.

- Pause au bout de 8 km depuis Villaharta.
Je repars, mais m'arrête 2 km plus loin. Il fait trop chaud. Échanges Signal.
🌊 Je cherche une "fuente" qui m'a été conseillée à Cerro. Passe au large d'une ferme, puis le point le plus haut. En principe, la fontaine est à 18 km en principe. Mais rien ! Descente difficile dans les pierres...



Je m'arrête à une maison blanche toute fermée : la fuente ? Non, elle est plus bas.
➡️ Il est 18h30. Je vais dormir là, près de la fontaine. Je me prépare tranquillement et je fais des mots croisés.
🌃 Dors d'une seule traite dehors entre 21h et 6h30.






Camino mozarabe 35 : fuente - Alcaracejos (Mardi 1er Septembre 2020)

🇪🇸 Mozarabe 3.05
Il reste 15 km jusqu'à Alcaracejos.
6h30 : je pars assez vite dans le noir. Ciel couvert : chouette !... après un joli lever de soleil.



➡️ Végétation épineuse, maquis... mais aussi plantations d'oliviers, pas aussi géométriques qu'à Baena. 🌵🌳
- Un petit point d'eau et quelques descentes glissantes. Arrêt près d'une croix de pierre.



- Échanges rigolos sur Signal.
- Traversée de la carretera et derniers maquis.




➡️ Les quatre derniers kilomètres assez pénibles : route poussiéreuse, Soleil revenu. Peu d'arbres.
Arrêt près d'une petite église qui domine le bourg d'Alcaracejos.


J'arrive à Alcaracejos vers 14h30.

- Hôtel Tres Cejos : fonctionnel sans plus. Sieste jusqu'à 18h.
⭕ 😷 Nouvelles soucieuses : Véro a peut-être le Covid, en raison d'une intérimaire positive venue faire des soins !
➡️ Je me promène en ville, puis je vais manger au TikTak, le restaurant de l'hôtel : plato combinado con pez
🐟 On veut me faire payer le repas du midi. Non mais ! Faut être prudent...
 


Camino mozarabe 36 : Alcaracejos - Hinojosa (Mercredi 2 Septembre 2020)

🇪🇸 Mozarabe 3.06 Alcaracejos ▶️ Hinojosa : 23 km. Je crains cette étape. Mais non : tout ira bien.
Je me lève tôt : 5h. Et je pars aussitôt.
➡️ Je longe la carretera, en estimant qu'à cette heure là, c'est tranquille ! Erreurs : voitures et camions 🚗🚚🚛

À Villanueva del Duque, je rattrape le Camino. Dans le village de nuit, jolies statues de bronze évoquant une époque minière.


- Dans un café, très tôt, des personnes âgées me signalent que je me trompe. Sympa !
➡️ Je traverse un parc naturel tandis que le Soleil 🌄 se lève et la (pleine) Lune se couche... Des oiseaux chantent : un vrai bonheur.

J'arrive à Fuente la Lancha, 9 km : prends un des desayunos les plus agréables que j'ai pris. Toujours café con leche, tostada, aceite y tomato.


➡️ La suite est magnifique : plaines ondulées, avec rocs de granite, chênes et oliviers isolés. Belles couleurs dorées et ocres. C'est plat et facile. Chemin sablonneux, mais pas trop.








- Je surprends un vol de vautours 🦅 pas loin d'un troupeau de moutons 🐑 (obrejas). Observe un amusant ballet. Les moutons sont blottis sous un arbre, mais quand ils me voient, ils viennent vers moi... J'aurais dû rester.


🔘 Beaucoup d'échanges sur Signal, notamment de Jonathan Browne, puis de Michel Cerdan. Et d'autres, bien sûr...
➡️ Pause au parc gitan 💃. Mais il n'y a personne !
Derniers kilomètres près de la carretera.


Arrivée tranquille à Hinojosa et à la pension Ruda vers 14h30 : accueil de Pilar.
- Je suis contacté par Carmen, de l'association des Amis du Mozarabe. On se retrouve à 18h, avec Charo, également de l'association, sur la place principale de Hinojosa. On s'organise pour demain.

Mot de Nely d'Almeria qui me signale que les 2 personnes qui m'ont pris 1 km avant Villaharta ont sans doute le Covid. Comment le sait-elle ? Cela me perturbe la soirée...
➡️ Je vais visiter et un peu prier dans la Cathédrale.
➡️ ... et mange le soir au restaurant Plaza : un peu lourd. Ensalada + veau + frites... Ne dors pas bien la nuit !
--------
Je m'interroge sur ces églises fermées, sur ces espagnol(e)s qui parlent tout fort sans respect. De plus, je suis allergique à cette spiritualité sentimentale. Il me semble toutefois que je suis plus tolérant qu'autrefois... Voire même sensible à ce que chacun s'exprime dans sa propre spiritualité.
   


Camino mozarabe 37 :  Hinojosa - mi-chemin vers l'Extremadure.
(Jeudi 3 Septembre 2020)

🇪🇸 Mozarabe 3.07
Lever tôt. Hôtel Ruda. Je vais rejoindre Charo au bar Plaza à 7h30. Desayuno.
➡️ Puis nous partons à 8h tous les deux. Objectif : faire 15 km sur une étape qui en fait 32...


Compagnie agréable qui me contraint à échanger en espagnol.
- Charo ne travaille pas, mais a travaillé dans des entreprises techniques. Pas d'enfants, célibataire, originaire de Segovia. Elle me parle de la région, du bourg d'Hinojosa.
- Pause 8 km et 13 km (j'ai des problèmes de prothèse)

- Marche facile au milieu des chênes (ciños).
Des chiens de garde d'un troupeau nous embêtent.
À côté d'une ferme, on s'amuse des volailles...


La région de Hinojosa est le pays du fenouil : ça sent bon, il y en a partout
[fenouil = "hinojo" en espagnol]


➡️ Carmen vient à notre rencontre. Nous continuons tous les trois jusqu'à mi-chemin de l'étape (suite demain !)
Photos... Cervezas...

Carmen nous ramène à Hinojosa dans sa petite Seat ! Il est 12h. Nous avons vraiment vite marché.
- Nous nous retrouvons de nouveau au bar Plaza. Cervezas, tapas.
Petites photos devant la Cathédrale. On se donne RV demain matin et on se sépare.

Je reste manger : plus prudent que hier. Mais c'est encore lourd : omelette, chorizo, patatas... Je reste écrire.
➡️ Je retourne à l'hôtel Ruda. Suis tellement fatigué que je m'endors tôt... Jusqu'au lendemain matin.



Camino mozarabe 38 : Hinojosa - 2ème partie étape  vers Monterubbio

(Vendredi 4 Septembre 2020)

🇪🇸 Mozarabe 3.08
17 km restant jusqu'à Monterubbio, en Extremadure, pour compléter hier...
Lever tôt après presque une nuit tour complet du cadran ! J'ai oublié de charger la prothèse !
- Aujourd'hui, je quitte l'Andalousie. Nous nous retrouvons, Carmen, Charo et moi pour un desayuno au Plaza à 7h. Je paie discrètement...
🚗 Charo nous emmène en voiture jusqu'à l'endroit où nous nous étions arrêtés la veille.

➡️ Cette fois, c'est Carmen qui m'accompagne. Charo garde mon sac.
 


8 km, 2h30 de marche. De jolis paysages, une ligne de chemin de fer à moitié abandonnée...


- Arrêt pour un souci de prothèse.
- Discute avec Carmen. Elle est plus facile à comprendre que Charo. Elle est d'ici, a fait des études à Malaga. Travaille dans une agence de tourisme. Mais c'est la catastrophe à cause du Covid ! Envisage autre chose. Elles sont 4 de l'association, ici. Les autres sont à Cordoba.


 ➡️ Charo vient à notre rencontre dans l'autre sens.

Le chemin grimpe sur une crête. Il y a une croix et une belle perspective 360°.


Nous continuons jusqu'à un ermitage où Charo a laissé sa voiture.





Je récupère mon sac à dos.


- Nous continuons à marcher tous les trois le long de la carretera... jusqu'à la frontière de l'Extremadure. 💞 Dernières photos et adieux. Elles repartent dans un sens et moi dans l'autre.

Toujours le petit blues habituel du Camino ! 💞 😢


---- En avant pour de nouveaux territoires ----


-----------
 🇪🇦 BIENVENUE en EXTREMADURA !  fini l'Andalousie !
-----------
Je marche 6 km en direction de Monterrubio de la Serena !



Dernière petite pause...




Problème : la prothèse se bloque... il faut marcher le dernier kilomètre la jambe raide.


➡️ Arrivée hôtel Vaticano vers 14h. Je bois un pot et fais la connaissance de Pedro qui est passé chez Amparo, un jour après moi. ... et de 2 parisiens, Maria et Dominique.
- Un chouïa de sieste. Vers 16h, je sors pour faire des courses ! Mauvais calcul. Tout est fermé à cette heure.
Je regarde le film "Die hard 3" avec Bruce Willis : Bien rigolé.
- Les courses, je peux enfin les faire à 19h. Il faut s'habituer aux horaires espagnols !
Puis je vais manger au restaurant de l'hôtel. Trop lourd une fois de plus... Et cher. Me couche vers minuit.




Camino mozarabe 39 : Monterubbio (Samedi 5 Septembre 2020)

🇪🇸 Mozarabe 2.09
Journée à Monterubbio. Hôtel Vaticano. Lever tard. Vers 10h.
Reçois poème de Carmen et photos de Charo. Cela me donne un petit blues, en songeant à mes deux compagnes de ces trois derniers jours.
- Échanges aussi avec Michel Cerdan pour l'organisation des futures journées... Je vais prendre un café con leche à la chocolaterie d'en face. Puis je pars faire quelques courses et manger dans ma chambre.


HOMMAGE À MA VÉRO  (infirmière en EHPAD face au COVID-19)
et à TOUS LES SOIGNANTS, même ici en Espagne !


📽️ Regarde film "Forever Young" dans ma chambre. Sympa, naïf. Très américain.
Longue sieste (je me méfie des après-midi réveillé, en Espagne du Sud !).
📝 Écris long article, à propos de Jean-Jacques C..., ancien ami qui a basculé parmi les complotistes et est devenu un gourou assez dangereux. Découvrir cette situation dans les médias m'a un peu obsédé ces dernières heures. Est-ce que ça vaut la peine de le publier ? Je le garde sous le coude...
➡️ Vais commander un plato combinado au restaurant, mais on met plus d'une heure à me servir. Je me couche tard.
--------
  Je suis un peu spleen ce soir.
La pause dans un endroit aussi isolé ne me réussit pas. 


Camino mozarabe 40 : Monterobbio-Castuera (Dimanche 6 Septembre 2020)

🇪🇸 Mozarabe 3.10
Monterubbio-Castuera 18 km. Lever 5h30 et départ de l'hôtel à 6h30 dans le noir. Très vite, me sens bien.
- Ai rêvé à des courants théologiques spiritualo-sentimentaux que j'ai perdus de vue. Décidément, ce n'est pas ma sensibilité. Découvre qu'un de mes anciens maîtres, à Lille, est mort en 2009, à 66 ans !
➡️ Lever de soleil ☀️ magnifique au milieu des oliviers.






 Route toute droite et vide goudronnée. C'est sympa. Marche au milieu des oliviers, des chênes et des moutons 🐑.
Fais aussi attention aux objets insolites au bord de la route.





- Le responsable de l'association locale, Manuel Soto, me contacte. Il habite Campanario.
➡️ Arrivée à Castuera à 13h30. Il fait chaud. Me trompe de route pour trouver l'hôtel.

- Arrive à l'hôtel Los Naranjos vers 14h30. Douche et sieste. Standing autrement plus élevé que les précédents. Regarde film "Die Hard 4". 


Camino mozarabe 41 : Castuera - Campanario (Lundi 7 Septembre 2020)

🇪🇸 Mozarabe 3.11
 Castuera-Campanario : 22 km jusqu'à l'auberge Estación.
Lever 4h et départ de l'hôtel à 4h30 dans le noir. Je me méfie de la chaleur et de la longueur de l'étape. Dommage que je n'ai pu profiter de Castuera.
➡️ Marche difficile au début. Le bourg est grand, je me trompe de route à la sortie. Ai des idées négatives...
- Vers 6h30, sous un pont de chemin de fer, je m'arrête et me couche dans le sac vert militaire, acheté avant de partir. Je dors 1 heure. Ça me fait un super bien.

➡️ Marche plus sereine ensuite. Longe une voie ferrée. Surprend des grands oiseaux magnifiques.





J'apprendrais plus tard que ce sont des outardes et les plus grands oiseaux d'Europe

- Approche de Campanario de plus en plus chaude. Je dois arriver à l'auberge Estación avant 13h. À 11h15, il reste encore plus de 6 km à faire. Derniers kilomètres épuisants.







Le Camino borde une carrière de granite que l'on voit, sans savoir ce que c'est, de très loin...

Je longe une route passante et dangereuse. Puis route de Quintana.
▶️ Arrive à l'Estacion à 13h15. Heureusement, on m'attendait.
- Accueil sympa et locaux très sympas. Suis HS, prend une tisane et me couche... 🥵 Une bonne climatisation dans la chambre...
- Manuel Soto, de l'association locale, vient me trouver à l'auberge. Nous discutons ensemble des prochaines journées (et difficultés dues au Covid).
➡️ Soirée à la terrasse de l'auberge. Lieu très agréable. Coca-Cola et plato combinado. Écris et derniers échanges signal et WhatsApp.



Camino mozarabe 42 : Campanario - Magacela (et retour) (Mardi 8 Septembre 2020)

🇪🇸 Mozarabe 3.12.
Campanario-Magacela 10 km et retour... Aujourd'hui, Fête de l'Extremadure...
 
💫 Lever tranquille. Desayuno à partir de ce que m'a donné l'hôtelière hier soi.r. Je pars vers 9h en passant par dessus la voie ferrée.
Paysages admirables, de plus en plus beaux. Pas d'arbres ! Horizon à perte de vue...


Même l'électricité espagnole salue les peregrinos du Camino Mozarabe !




Texte proposé sur Signal : " Suis scotché ! Tous les sens en éveil ! Un vent frais caresse la peau et le visage. On entend quelques pépiements très aigus d'oiseaux. Ça sent bon l'herbe sèche... et la gorgée d'eau que je viens de boire a le goût d'un bon verre de vin. Il manque juste une musique d'Ennio Moricone (mais ce serait un petit trop...)"
➡️ La vue sur Magacela est exceptionnelle. On n'a plus envie de bouger ! J'avance doucement.



- Passage à côté de ruines. Michel Cerdan, par Signal, m'explique que ce sont des ruines phéniciennes.

➡️ Manuel me rejoint à 4 km de Magacela.

Puis il va déposer sa voiture au pueblo et revient à ma rencontre. Nous échangeons par WhatsApp avec Michel.


- Petits tours dans le village d'en bas.

Malheureusement, l'hôtesse qui aurait pu m'accueillir à Magacela est atteinte du Covid. Il faudra revenir à Campanario.
Puis Manuel m'emmène voir un Dolmen de 4000 ans, sous le village.





▶️ Retour à Campanario Vers 13h30. 2 peregrinos espagnols à l'auberge. Mais je ne les vois pas.
Je me repose et dors jusqu'à 17h30... Puis je range les vidéos.
- Soirée à la terrasse de l'auberge. Des gens dansent.  Coca-Cola et bocadillo...
JOURNÉE MAGNIFIQUE : Une des plus belles depuis le début.
 


Camino mozarabe 43 : Magacela - Don Benito (Mercredi 9 Septembre 2020)

🇪🇸 Mozarabe 3.13.
Campanario-Magacela ▶️ Don Benito 15 km environ.
Manuel vient me chercher à 7h à l'albergue Estación. Nous partons en voiture 🚗 à Magacela.
- Il fait encore nuit. Suis un peu frustré : il fait encore nuit quand nous arrivons en haut du village.

Manuel m'accompagne 1 km, le temps de redescendre par l'autre côté du bourg de Magacela.
Au revoir, Manuel, et MERCI ! (un ange du Camino, en plus)


- Le soleil ☀️ se lève à contre jour de Magacela.
Chemin de terre, puis route goudronnée tranquille. Grandes étendues.


Il faut quand même faire attention aux grosses bébettes !


PHOTO PIQUÉE SUR INTERNET, je ne sais plus où !!!

➡️ Arrive à La Haba vers 9h30. Arrêt desayuno. Café sympa, dehors.
Repars vers 10h30.

Notre Dame de la Haba

Chemin sans arbres, sur des crêtes. Petit vent frais. Très agréable.






DON BENITO
- Les 2 peregrinos espagnols me dépassent lors d'un arrêt. Petite discussion sympa.
➡️ Arrivée à Don Benito : plus grand que je ne l'imaginais ! (30.000 habitants)... et les dames sont à l'honneur !




- Arrive à l'hôtel Galicia vers 13h. Fermé. Préviens toulmonde sur Signal. Manuel téléphone au gérant (parti manger) qui m'ouvre la porte.
- Accueil quelconque. Je m'installe.
----------
SOIRÉE DON BENITO - MEDELLIN une première fois !
➡️ Vais manger sur la Place España. Salade... un peu chère.


Magdalena, de l'association locale, vient me rejoindre. ... Sans mari. Il est mort en 2015, après une sclérose en plaques depuis 1981. Auxiliaire de vie + lavandería... Gentille et aux petits soins pour moi !
Encore un ange du Camino
- Puis elle m'emmène à Medellín, dans un restaurant au-dessus du vide, qui domine la cité, le château et le fleuve.


Très impressionnant. Elle m'offre la cerveza.

Les deux pieds (ou presque) au-dessus du vide !

 🧙🏻‍♀️ Magdalena possède une lavandería. Elle vient récupérer mon linge sale à l'hôtel.

- Retour hôtel. Écris, lis et me repose. 20h : vais me promener en ville. Petites rues, Calle grande avec magasins.

Arrêt magasin sport. Vais rejoindre Magdalena chez elle, à la Lavandería.
➡️ Puis nous allons nous promener du côté du Parque Tierno Galván. Très beau parc... Magdalena triste à cause du vandalisme des "jeunes" dans le parc.


Vieux vélo...


Arrêt pinchos et cerveza. Magdalena paie encore !
- Vais récupérer le linge et elle me ramène en voiture
🚗. Je me couche après minuit.
 


Camino mozarabe 44 : Don Benito - Medellin (Jeudi 10 Septembre 2020)

🇪🇸 Mozarabe 3.14.
Hôtel Galicia. Lever sans se presser. Pars vers 9h45 pour Medellín : 8 km théorique. Magdalena m'a déjà fait visiter la cité de Medellin.
M'arrête tout de suite pour le desayuno dans une large rue, avec palmiers.


➡️ Repars vers 11h. La sortie de Don Benito est difficile. Route passante.



- Quitte la route avant une voie ferrée (trop dangereuse) et pars à droite sur des chemins parallèles.
Enjambe la voie ferrée.
Je marche le long de rizières et de champs de tomates 🍅.



- Avant Medellín, je longe quelques dizaines de mètres la carretera.

3 km sur une petite route. Il fait très chaud. Belles vues sur le château et le bourg.



➡️ Arrivée à l'hôtel Rio vers 14h. Très bon accueil. Tinto de verano et chambre. Me repose et lis jusqu'au soir.
- Vers 20h, vais me promener dans les ruines romaines, sous le château 🕍




 Retour hôtel et repas : mange menu du jour. Gaspacho+ foie de volaille et frites + melon. C'est bien.
l'hôtel est situé juste à côté d'un très beau et très long pont romain, que j'emprunterai demain matin...


Lis des BD et me couche.
 


Camino mozarabe 45 : Medellin - San Pedro de Merida (Vendredi 11 Septembre 2020)

🇪🇸 Mozarabe 3.15.
Journée bien commencée et terminée presque comme un cauchemar... Medellín - San Pedro...
🚫 Ai des avis contradictoires sur le chemin à prendre, à cause d'un gué à traverser : Manuel, Michel, le gérant de l'hôtel, les cartes et plans.
➡️ Décide de passer par Santa Amalia pour éviter le gué.
Je pars à 7h. Nuit. Longue traversée du pont de Medellín..
Beaucoup de voitures. Je passe mon temps à me coller sur le parapet... les romains ne pensaient-ils pas plus aux voitures ?
- Je prends un petit chemin balisé après 2 km sur une petite route. Joli lever de soleil et chemin agréable.
 







♨️ À l'arrivée de Santa Amalia, balises disparues et ZI. Notamment une grosse usine de fabrication de tomates.




Longe la route. Suis coincé par une grosse carretera et les camions qui passent. Dois attendre un long moment avant de traverser et d'escalader le talus, de l'autre côté.
- Traversée de Santa Amalia. Trouve un café. Les 2 peregrinos espagnols ont signalé mon passage.
🚫 Me pose des questions sur la suite, à cause des risques et de la fatigue : prendre un bus (vers 16h) ? Manuel me rappelle que le maire de Torrefresnada peut venir me chercher.
➡️ Je préfère repartir. Pendant 6 km, le chemin longe le Rio Burdalo ! C'est malin...


Il faut bien le traverser quelque part ! Pause. Grosse chaleur. ...
- AH UN PONT ! J'aurais mieux fait de le traverser !

...et je me retrouve près de la dangereuse carretera et un pont. 🚚🚛🚗
 Il faut longer la route. Ne suis pas rassuré. ROUTE HYPER DANGEREUSE, JE POURRAIS FINIR EN TOMATE ÉCRASÉE COMME DANS L'USINE QUE J'AI CROISÉE À SANTA AMALIA !



Essaie de descendre côté gauche : ronces et sable ! Je chute, reviens sur la route. Longe en restant de l'autre côté de la barrière de sécurité. Pas simple. Je passe côté droit : chemin dans les rizières et cul de sac.
- Me décourage. Avisé une vieille ruine ombragée où je m'arrête. Pense à attendre la nuit.
OUF UN LIEU DE REPOS PROVISOIRE

Depuis mon abri, je vois les camions qui passent. J'avertis l'association...

- Association et Manuel inquiets : ils font appel à Justo, maire de Torrefresnada, qui vient me chercher. Il est accompagné de Pedro.
🚗 Ils m'emmènent à San Pedro de Mérida, à l'hôtel Kavanna. Il est 16h.

 ➡️ Je me couche sans manger. Rien mangé depuis hier soir.
Suis à la fois en colère 😡 et humilié...
- 16,5 km quand-même !
 


Camino mozarabe 46 : San Pedro de Merida - Merida (Samedi 12 Septembre 2020)

🇪🇸 Mozarabe 3.16.
Ai dormi sans discontinuer jusqu'à 5h30.
San Pedro ▶️ Mérida : 15 km Je décide de partir tout de suite. Pensées négatives en raison d'hier...
➡️ Marche dans le noir. On longe l'autoroute par une petite route goudronnée.



- Arrivée à Trujillanos Vers 8h. 7 km déjà. Pas de bar.

 Traverse, passe au dessus de l'autoroute. Petite route de terre.


M'arrête pour grignoter. Première bouffe depuis jeudi soir
- Les 2 peregrinos espagnols me dépassent.
📲 Reprise de contact Signal, WhatsApp et mail. 😱 Véro m'apprend la situation catastrophique de l'EHPAD : 3 services sur 4 atteints par la Covid. Une intérimaire encore ! 2 morts, déjà !
- Envoie un courriel agacé au groupe philo qui spécule sur le masque.
➡️ C'est reparti. Sentier agréable. Vers 11h, je vois Mérida.



RIEN N'ARRÊTE LE PÉLERIN

Je traverse, longe des ruines romaines.


- Arrêt café con leche.



- Continue jusqu'à l'hôtel Anas. 13h. Bel accueil (Tania). Douche. Me repose jusqu'à 18h. Rangement vidéos.
➡️ Vers 19h, je ressors. Longe vestiges Alcazar musulman.

Arrive Place España. Arrêt cathédrale. Elle ferme quand je m'installe. Dommage.




- M'arrête dans un restaurant, près de l'Arc Trajan. Fromage fondu + gâteau 🥧 chocolat. Pas mal. Un peu cher.


- Reviens vers l'hôtel en longeant le fleuve : pont romain ; forteresse Alcazar... éclairés. Sur le chemin, beaucoup de jeunes pas très nets !


Il est 11h. Me couche tout de suite après une douche.
 


Camino mozarabe 47 : journée à Merida (Dimanche 13 Septembre 2020)

🇪🇸 Mozarabe 3.17.
Journée Mérida.

Lever et desayuno 9h30. Café con leche et jambon. Petit tour sur un pont à côté de l'hôtel.
Écris longs courriers.
- Reste à l'hôtel. J'écris et je regarde la messe à la télé. Liturgie sympa, mais sermon infantilisant et consternant. Dors un peu et range vidéos.
➡️ À 16h, pars en ville.


Petit tour dans la Plaza de toros, où il y a des restaurants. Prends un ticket de visites de la ville : 8€ au lieu de 16€, quand il voit mon handicap !
🏟️ Vais sur le site romain. Arènes des gladiateurs.


Amphithéâtre.



Il y a un grand piano Steinway qui me fait saliver ! Grandiose et bien conservé.



Statue del'Empereur Auguste

- Prends une cerveza dans un café.
⛪ Église Sainte Eulalie : visite de la crypte très émouvante, puis de la basilique (2€ en plus).


La crypte

La crypte sous la basilique

 Encore des gens qui parlent fort, dans les églises, en Espagne. Un peu frustré. Cherche toujours des lieux de silence dans des sites religieux... que je ne trouve pas !
Jolie Madone

- Descente Centre ville (Plaza España).
... et l'Alcazaba. Visite un peu décevante. Essaie de photographier le coucher de soleil.



➡️ Traverse une partie du Puente Romano, puis rejoins L'hôtel en passant par le parc entre les deux bras du Guadaña.



- Repas restaurant hôtel Anas : entrecôte + légumes. Un peu lourd.

Je désespère de trouver une église où il y a le silence, en Espagne... Sainte Eulalie !
-----------
Aujourd'hui, ai décidé d'envoyer à la commission CIASE mon témoignage sur les abus d'un prêtre à Caen à mon égard. J'hésitais. Mais je l'ai fait aussi, après l'interrogation sur le sermon du prêtre ce matin.
 


SUITE : de Merida à Grimaldo